Faire mon deuil

Cet article sur mon deuil est à but thérapeutique…

Je suis si froide malgré ce deuil, j ai du mal à me reconnaître mais surtout j’enchaîne les maux physiques..

Lorsque l esprit va mal, le corps réagit…

Après échanges avec ma sage-femme, je vais  donc écrire à mon bébé parti… faire mon deuil.

—-

Pourtant je vais bien, ne t’en fais pas. Je sais que si tu ne t’es pas accroché c’est qu’il y avait une anomalie et pour tout le monde c’est mieux ainsi. Je sais que j attendais secrètement que tu te fasses sentir, à toquer pour nous dire que tu es là. Mais je sais aussi que ce début de grossesse n’était pas « normale » pour moi. Que je n’avais aucun symptôme (qui s’en plaindrait ? Moi, car même si aucune grossesse ne se ressemble, je crois que l’on sent lorsque quelque chose… mais j’attendais l’echo pour qu’enfin je puisse te voir dans ton cocon. Que j’avais hâte…

Plusieurs mamans me rassuraient comme quoi elles n avaient pas eu de nausées… mais il n y avait pas que cela. Je le sentais intérieurement mais je crois que j esperais tellement te voir cet été que je mettais mes ressentis bien au fond (Quelle erreur. Et je m’en veux finalement. Je n’aurai rien pu faire c’est sur, juste prévoir au lieu d’être comme ce we là à l’hôpital où tu es parti…  Je me dis que vraiment ne pas t avoir vu ni entendu m’épargne encore plus de souffrance.

électrocardiogramme deuilEt puis…

Les larmes coulent, enfin, sans se stopper à 5sec comme depuis cette affreuse nouvelle. Étais je dans le déni depuis tout ce temps? Dans la colère ? J’ai été colère après moi de ne pas pouvoir être apte à te garder, je me suis excusée à ton papa (oui je sais ni mère ni père concrètement mais…). Lui qui a eut les mots doux, justes, pas une once d accusation, de reproche, de haine envers moi. Lui qui m a accompagnée tout le long, mon homme à moi!

Ces larmes qui coulent j’espère feront aussi partir mes maux physique, je veux passer à autre chose. Plus de sang, taux  beta hcg très bas, donc maintenant je veux aller de l’avant, je veux continuer cette année 2017 sous le sourire, la gaité ! Et je sais que tu ne m’en voudras pas, que là où tu es tu es bien mieux. Que l’on se reverra plus tard ! Et je ne t’oublies pas…

Depuis plus d une semaine je ne cesse d’avoir ce corps, mon corps qui me fait souffrir. Ta perte, ce déni apparemment. Alors maintenant j’accepte ton départ malgré tout. Je sais que ni moi ni personne n’est fautif. Je sais, qu’hélas c’est très courant (et bien trop tabou). Que des femmes ont vécu pire. Je sais que c’est fini.

Je sais aussi que je veux un bébé.

Un autre, pas pour te remplacer mais au fond de moi, lorsque tu as débarqué sans invitation, je ne savais pas si j’étais prête, même si j’ai été très heureuse après acceptation. Aujourd hui mon « no way » est parti. Aujourd’hui je veux un bébé. Il y aura surement des moments plus durs que d’autres mais c’est la vie 😉 avec 0,1,2, ou plus d’enfants …

Alors petit être parti, je te remercie d’être venu, au moins je suis certaine que j assurerai au mieux l’arrivée du prochain bébé… (je l’espère lol)

Au revoir !

<3

(Visited 9 times, 1 visits today)

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *