Non classé

Etre mère…

Je rêvais d être mère avec cet homme… Un rêve qui n’était qu en fait une porte de sortie de cette relation.
J’étais la jeune fille la plus heureuse… Mais jeune, stricte, trop dure… avec son enfant. Je la voulais parfaite. Je ne comprenais pas qu’il fallait la laisser vivre sa vie de bébé, de petite fille…

Je suis redevenue maman une seconde fois avec un autre homme, 10 ans plus tard, d’une petite fille encore. Mais j’ai mûri (ou pas), et donc je suis plus « cool ».. Mais cette petite fille est hyper sensible, hyper émotive, alors c est plus que de l eau dans mon vin que je mets, mais les chutes du Niagara, parce que faut que je me contienne plus encore lors de ses crises…
Mais avec la grande, j’ai beau être plus détendue que dans son enfance, cela clash tous les jours.

Nous sommes non stop en conflit.

Aujourd’hui, et ce depuis un petit moment, je suis EPUISEE de cela. Je fais des efforts, je ferme les yeux, je laisse plein de choses passer, parce que c’est MA fille. Mais pour remerciement c’est une pré ado insupportable, menteuse, qui manque de respect, souffle, ne fait rien.

La crise d’ado a bon dos, je n’en ai jamais faite, je ne comprenais déjà pas ado pourquoi mes potes la faisait, alors maintenant que je suis de l’autre côté je suis encore plus perdue.

La priver de tel, de net, d ordi, de ci, de ça ne lui fait strictement rien.

Elle est instruite en famille, mais ne veut RIEN faire…

Oui ce n’est pas comme à l’école, c est moins soutenu, on est plus cool, mais à être plus cool, elle ne fait rien.. Je cri, je pète les plombs, je pleurs trop souvent et rarement devant eux…

La remettre au collège ce n’est pas envisageable. Le cned non réglementé il faudrait que je vende un rein…

Perdue je suis. Je ne suis pas la mère que je rêvais d’être pour mes enfants. J’ai échoué…

Je ne suis pas la femme que je rêvais d’être, j’ai échoué…

Je ne suis pas la fille que j’aurai aimé être, j’ai échoué…

Je ne suis pas celle que j’aimerai être…

Je ne suis qu’une mère, qui a beau essayer de bien faire, ne fait pas bien…

Garder le plus possible ce beau sourire, faire des courbettes… Faire croire que tout va bien, parfois gueuler un coup… Mais au final souffrir bien plus qu’on laisse croire…

[inlinetweet prefix= »Réalité…  » tweeter= » » suffix= » »]Etre mère.. qu’une mère[/inlinetweet]… qui est accessoirement aussi boniche, méchante, bonne à rien…

C’est lundi, bonne semaine à vous 🙂

PS : les fautes présentes, je suis navrée, trop énervée…

(Visited 40 times, 1 visits today)

11 commentaires

  • Fleurdethym

    Haaa ma belle, ça me rend si triste de lire tout ça!!
    Si seulement nos enfants naissaient avec le mode d’emploi, si seulement on savait comment être la mère qu’il leur faut!
    Tu as juste écouté ton coeur et fait ce qui te semblait juste, ne sois pas si dure avec toi!
    Aucune mère ne sera jamais parfaite, il faut qu’on l’accepte.
    Je n’ai pas fait de crise d’ado, moi non plus, donc je comprends que ce soit encore plus difficile . Il y à de chouettes bouquins tels que « j’ai un ado mais je me soigne » d’Olivier Revol qui pourraient peut-être t’aider à y voir plus clair.
    Et un pacte genre « je te laisse 1 semaine de congé si tu en as besoin et puis on s’y met à fond, ok? » ne pourrait pas fonctionner?
    Vois avec ead pour les matières principales et complète avec d’autres bouquins, c’est moins cher.
    En tout cas, tu es loin d’être une mauvaise mère, tu peux me croire 😉

    Je t’embrasse fort!!!!!

    • MumDolce

      elle a déjà eu 1 mois de « vacances » là… Marre de négocier et qu en fin de compte ne fasse rien…
      J ai lu aussi parler aux ado pour qu ils écoutent de faber et mazlish… ça ne sert à rien

  • Mamandamour

    Tu vas arrêter tes conneries !
    Tu es une mère epuisee mais une bonne maman !!! Je te promets que lorsque je te vois avec tes enfants tu es une perle.
    La crise d’adolescence est à part. Il en existe des plus rudes que d’autres.

    Ma porte est ouverte, viens de suite si le cœur t’en dit avec tous tes enfants. Viens demain et les jours suivants !

    Tu es une bonne mère qui aime tes enfants ENORMEMEMENT d’où tes questionnements ❤️

  • bea (fleurlilas)

    Tu n’as pas échoué, il ne faut pas dire cela car tu donnes tout ton coeur et ton énergie pour que ta fille se sente bien, je comprends que tu sois perdue mais il ne faut pas te dévaloriser face à ton ado. J’ai eu 2 enfants donc 2 ados et aucun n’a réagit pareil. On est des mères qui se posent des questions certes mais justement nous faisons tout ce que nous pouvons pour que tout se passe bien donc tu n’as pas échoué. Pas facile d’être parent ! j’ai une fille de 27 ans et mon fils est décédé dans un accident de voiture à l’age de 17 ans,il était avec des copains, il était passager et je ne pourrais jamais comblé ce vide. Je me pose souvent des questions aussi sur ce qui est arrivé, je n’aurais peut-être pas dû l’autoriser à aller dans cette voiture qui le ramenait du lycée. Je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça mais ma conclusion sera tu n’as rien à te reprocher du moment que tu aimes tes enfants qui sont si précieux. Excuse moi du pavé mais sans doute une envie de se confier car je te suis tous les jours sur FB et je me doute que tu es une maman attentive. Bonne journée, des bisous.

  • Florcita

    Comme je te comprends… Tes mots me touchent, ce n’est pas évident d’être « mère » ou la mère qu’on rêvait d’être!
    Je me reconnais quand tu dis que tu n’es pas la mère que tu rêvais d’être, j’ai connu ce sentiment pas pour les mêmes raisons mais je sais combien c’est dur…
    Je n’ai aucun conseils à te donner mais juste te dire que je suis une maman de 4 enfants et qu’on met tout notre cœur à faire de notre mieux! Aucune mère n’est parfaite alors ne soit pas si dure avec toi, tu es une maman qui fait de son mieux pour ses enfants!
    Je t’envoie plein de courage 😉

  • Xtranormale

    C’est super dur de te lire…
    Ca m’a remué!
    Une seule chose: je ne suis pas la même mère avec Barbouille que j’ai été avec Barbidur. J’étais si jeune, stricte, conne…..
    Je m’en veux et je me trouve si nulle parfois que même soulever des montagnes n’y changera rien.
    Personne n’est parfait, mais on fait ce qu’on peut pour nos enfants. L’essentiel est qu’au moment où l’a fait, on était convaincu de le faire pour leur bien.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.