Couches lavablesn les 5 anti-raisons de ne pas y céder

Les 5 anti-raisons de ne pas céder aux couches lavables

Réponse à Apolline Giraudet sur Famili.fr

Madame, avez-vous testé les couches lavables pour en parler ainsi?

Sachez que ma grande de 2002 n’a été qu’aux jetables, mais que ma dernière de 1 an est aux lavables ( même aux langes uniquement pendant 7 mois! et les premières semaines en jetables la nuit car j’étais très fatiguée de l’accouchement et je n’avais pas encore la main pour les langes dans le noir 😀 )

J’ose vous citer pour vous répondre en rouge !

1. Les couches lavables ne sont pas si écologiques !

L’argument principal des couches lavables, c’est leur côté écologique. Certes, cela fait moins de déchets. Mais il faut bien les laver ces couches. A la machine en général ! Et là,on consomme plus d’eau (Les couches lavables consomment 2 fois moins d’eau (83 m3 pour le lavage) qu’une couche jetable qui en consomme 120m3 à la fabrication.) et des produits de lavage – pour rappel, on ne peut pas laver les couches lavables avec des noix de lavage ou autres produits de lavage écologiques – dont les résidus finissent dans la nature. (Et pourtant j’utilise des lessives écolo, le savon d’Alep…l En outre, parfois, pour que les couches lavables soient bien lavées, il faut un rinçage en machine avant le lavage. (rinçage en machine? parfois je rince à la main si l’odeur est  assez forte)

 Ajoutons le fait que les parents font tremper les couches lavables dans de l’eau avant de les laver et qu’il fait changer l’eau du seau à couches plusieurs fois si on les conserve 2 ou 3 jours. (ce que tous ne font pas, dont moi, car il est préférable de garder au sec, et pas trop longtemps sans que cela soit laver) Au final, une sur-consommation d’eau et d’électricité pas vraiment écolo ! (comme je les lave avec mes autres vêtements / linges de maison, pas de sur-consommation…) D’ailleurs, une étude menée au Royaume-Uni a montré que les couches lavables avaient aussi un impact environnemental (1). (je ne lis pas l’anglais, oui c est dommage, et les études sur ce genre de choses, c’est comme certains articles sur le net, je m’en méfies…)

2. L’utilisation des couches lavables est complexe et elle demande beaucoup de temps enentretien ! Mince alors, je ne passe pas tant de temps que cela…

« Le vocabulaire très technique peut mettre en difficulté les parents » estime Anne Lorans, puéricultrice. Et oui, pas facile de s’y retrouver entre inserts, voile de bourrette, décrassage, seau de stockage, couche à poche… « La technique aussi est compliquée », ajoute la spécialiste. « Il faut monter les couches lavables (sauf celles tout-en-un) : culotte, couche, insert, papier » explique-t-elle.

Que c’est compliqué!!! vocabulaire technique, mais nous ne sommes pas idiotes les mamans… Nous savons apprendre des nouveaux termes! Et la technique n’est pas si compliquée, faut il mettre la main à la pâte pour le savoir! Si des enfants peuvent changer un bébé, un adulte…

Et puis, les couches lavables, c’est plus d’entretien et plus de place à leur consacrer. Imaginez : vous avez 7 ou 8 couches lavables sales. Vous les tockez car vous attendez qu’il y en ait une quantité suffisante pour faire une lessive. Outre l’odeur, pas très agréable avouons-le (les huiles essentielles servent aussi à cela… éviter les bactéries.), cela prend de la place.(c’est une excuse un peu faible quand même. Cela prend de la place, mais ce n’est pas une armoire non plus ( quoi que l’on devient vite accro :D)

Une fois lavées, elles sont longues à faire sécher. Tout dépend lesquelles et si vous vivez dans l’humidité… A nouveau, cela prend de la place ! Déjà qu’avec un bébé à la maison, la quantité de linge à étendre est conséquente ! Mais en plus de devoir laver et faire sécher vos couches lavables, vous devrez penser à les « décrasser » tous les 2 ou 3 mois. Je suis un mauvais exemple, je n’ai pas encore décrassé mes couches!!! Et elles sont toujours autant opérationnelles!! Opération qui consiste à faire tremper vos couches et à les laver avec des cristaux de soude. Encore du trempage et une machine à prévoir ! Bref, « c’est un peu la corvée », estime Anne Lorans.

3. Les couches lavables peuvent aussi entraîner des rougeurs et des allergies

On entend souvent que les couches lavables sont plus douces pour la peau de bébé que des couches jetables. Certes, elles ne contiennent pas de produits chimiques, mais les résidus de lessive dans les fibres du tissu peuvent entraîner des rougeurs et des allergies, tout comme le fait d’être sur du tissu humide non absorbant. « On voit des érythèmes fessiers graves liés au port de couches lavables » indique le Dr Audrey Lasek-Duriez, dermato-pédiatre et allergologue au Groupe Hospitalier de l’Institut Catholique de Lille.

 Et ce n’est pas du à la lessive  / assouplissant??Parce que là les bébés doivent avoir du mal à supporter un vêtement je suppose… Et avec les micro polaires qui sont très souvent dans les couches lavables, c’est une sensation « bébé au sec »… Préférable aux émanations de produits chimiques des jetables.

« Le bébé peut aussi être allergique aux fils de nylon qui servent à coudre les couches lavables » ajoute Anne Lorans.

Comme il peut être allergique aux fruits à coque, au soja, aux protéines de lait de vache, aux acariens…

4. Les couches lavables sont plus encombrantes pour le bébé !

Les couches lavables sont plus volumineuses que les couches jetables. C’est moins facile pour habiller bébé – il faut des pantalons et bodys en taille supérieure ! – et celui-ci risque d’être entravé dans ses mouvements avec des vêtements normalement à sa taille. « On peut se demander si les couches lavables sont bonnes pour le bien-être de l’enfant » souligne Anne Lorans. « D’autant plus qu’on ne peut pas mettre de crème pour le siège avec ce type de couches », ajoute-t-elle.

Je relève de suite pour le siège, il y a le liniment qui est très bien et personnellement nous utilisons aussi la biafine si besoin! Oui il est vrai que pour les pantalons il faut une taille en plus, est ce si contraignant? Nos enfants n’ont pas de soucis pour se mouvoir… Je me demande si Mme Anne Lorans a testé les couches lavables sur ses enfants…

5. Le bébé doit être changé plus souvent avec des couches lavables !

Changer les couches, on y passe beaucoup de temps, pendant au moins deux ans. Alors, êtes-vous prêts à changer vos enfants plus souvent ? Car un bébé avec une couche lavable doit être changé plus souvent que s’il portait des couches jetables ! La macération dans le tissu humide risque en effet d’entraîner des érythèmes fessiers. « Le temps de change est en outre plus long pour les couches lavables avec plusieurs éléments » ajoute Anne Lorans. Ajoutez à cela qu’il y a très souvent des fuites avec les couches lavables. « Si tout est fait correctement, cela ne devrait pas être le cas mais c’est difficile de faire tout bien » souligne Anne Lorans.

Là, cela n’engage que moi, mais à chaque couche souillée la couche était changée, j’ai du mal à comprendre comment on peut laisser un bébé ou enfant macérer dans une couche souillée! Mettez vous donc à sa place… Cette sensation, ce poids, cette odeur… Mais nous ne supporterions pas, mais cela est si facile de laisser sa couche à un bébé qui ne dit rien. Les fuites existent aussi avec les jetables!!!

 

Bref, les couches lavables, c’est plus de travail pour vous ! re Pas plus que cela, entre acheter les couches, les stocker, changer, jeter… Je m’y retrouve avec stocker, changer, mettre à laver 🙂

Mais libre à chacun de choisir les couches de son bébé !

Evidemment, chaque parent fait ce qu’il veut. Les couches lavables, commes les jetables, ont toutes leurs lots d’avantages et d’inconvénients. Vous pourriez choisir les couches lavables pour une question de budget, les jetables pour une question de praticité, les lavables pour une question de place, les jetables parce la peau de votre bébé réagit vite… Bref, la liste des « pour ou contre » est longue. Et si malgré votre fibre écolo (ou non), vous optez tout de même pour des couches jetables, l’important est de ne pas dramatiser. Les fesses au sec, votre bébé s’en portera tout aussi bien ! En résumé, lavables ou jetables, c’est une question de choix et de mode de vie qui ne regarde que vous ! Oui cela ne regarde que nous, mais l’article a un sacré favori dans l’histoire…

(1) » An updated lifecycle assessment study for disposable and reusable nappies « , Environment Agency, octobre 2008.

 

Je suis mère au foyer, mais je ne passe pas mes journées dans les couches, dans les lessives ou autres tâches ménagères! Il y a des femmes qui travaillent en extérieur et ont des CL. Non ce n’est pas une régression, c est penser à l’environnement, son porte feuilles aussi.

Un petit lien pour un comparatif au top!

Mon article sur les langes (lorsque bébé est petit, un autre va arriver rapidement!), ma première CL posée, je parlais rapidement des couches avant d’accoucher de Louloute et enfin une des marques que j’utilise en CL

lavable

Le PLUS aussi, c’est que cela servira pour les enfants à venir, et la revente est possible ^^

Et vous, Couches Lavables ou jetables? ( je ne jette pas la pierre aux personnes utilisant les jetables, j’en ai utilisé 😉 et pour les longs voyages cela s’avère utile 😉 c’est l’article qui me déplaît fortement…

(Visited 57 times, 1 visits today)

12 réflexions sur “Couches lavablesn les 5 anti-raisons de ne pas y céder

  1. fred taz dit :

    lavables, lavables, lavables, !!!!!!!!!! et avec 5 enfants, avec des jujus en prime et le tout en bossant !!!!! Non mais sans rire, j’ai pas de temps à perdre avec les lessives, donc si c’était SI contraignant que ça y’a longtemps que je serais repassée aux jetables, comme pour mon ainé !! Et en plus j’utilise encore les CL que j’avais acheté pour ma 6 ans (elles ont donc aussi servies pour ma 4 ans et là pour les jujus) !!! donc : ECONOMIES !!!!! je n’arrive pas à croire que cette journaliste a vraiment testé les CL !!!

  2. lully Mum dit :

    Et oui ca doit etre sponsorisé pamprout ou huggies ca ^^ nan mais serieusement ??? Y’en a qui ont des problèmes avec les CL et l’allaitement aussi avec le maternage dans son concept aussi ! Nan mais soyont réaliste quand meme on prend le mieux pour nos enfants et on arrive encore a ce faire critiquer ou du moins critiquer cette façon de faire , les CL j’en rêve depuis que je suis enceinte de ( regarde ici ^^ http://mumlife.wordpress.com/category/histoire-de-couche/ )
    Et voilà j’ai mis du temps car le budget s’impose un peu quand meme mais progressivement je m’y suis mise nan mais !!!!!!! Tu veux savoir la madame de l’article ??? Ben non je me reconnais pas du tout dans toutttttttttttttttttt ce que tu nous raconte ^^^Chinoiserie !!!! xD

  3. Maman louzoù dit :

    Coucou,
    J’espère pouvoir passer au lavable pour le 2eme
    Quand j’en parle autour de moi, tout le monde se fout de ma gueule en disant que je retourne à l’air ancien, ou encore que je vais en chier pour les machines, du coup je me tâte encore, le 2eme n’est pas là, j’ai le temps de réfléchir.
    Mais j’aime bien lire tous les avis sur les CL 🙂
    Pour Tit cul, la nuit ce n’est pas gagné, je pense que je vais vite passer par les couches d’apprentissage lavables
    Merci Delph

  4. Meynier dit :

    Et pour tout vous dire l’auteur du « contre article- c’est à dire mum dolce a été élevée primo, dès la naissance aux lange et ensuite, malheureusement aux couches jetables, car les lavables n’existaient pas, hélas, mais malgré tout,j’ai tenu le plus longtemps possible avec des langes pliés façon couches dans une culotte plastique qui existaient à l’époque.. Et même s’il y a un « certaine investissement » on s’y retrouve vite financièrement vu le prix des couches jetables. (Et les matériaux utilisés, à ma connaissance, une fois souillés, ne sont pas recyclables). Et contrairement à ce que dit l’article de base, non, bébé n’a pas les fesses mouillée (ou pire) quand on sait que certaines maman limite à 7 (oui, vous avez bien lu) le nombre de couches journalier!!!!

  5. marine dit :

    c’est hallucinant d’être aussi mauvaise!!! je travaille et rentre le soir a 19h et bien les lavables ne sont pas pour moi une contrainte, je les prépare le soir devant la télé, et pour les machines, elles sont lavées également avec mon linge perso. ma fille a 10 mois et est aux lavables depuis sa naissance et aucun décrassage pourtant aucune fuite. en ce qui concerne les érythèmes elle en a eu une seule fois … quand je lui ai mis une jetable pour sortir … stockage a sec donc pas de gaspillage d’eau, pas de déchets puisque les selles vont dans les toilettes et que ma fille est nettoyée aux lingettes lavables. j’ai utilisé deux fois des jetables et en plus de l’érythème, franchement ma fille sentait mauvais au bout de 30mn juste avec un pipi!!! c’est horrible comme odeur. avec les lavables aucune odeur (sauf au change bien sur). pour la place, franchement mes amis sont aux jetables et quand je vois dans la chambre de leur enfants les gros cartons de couches pour ne pas être a court, et bien mes lavables prennent moins de place et font beaucoup d’effet l’été sous une robe!!! je n’ai pas l’impression qu’elle se promène avec un pansement géant! le temps de change est le même mes couches sont déjà prêtes donc aucun changement. alors oui il faut étendre et plier mais les mamans ne font elles pas déjà ça pour les bodys et pyjamas??? ça ne me fait pas énormément plus de boulot et ma fille le vaut bien.
    et pour les fuites, en jetables a chaque caca quand elle était bébé ça fuitait dans le dos, donc obligée de la changer entièrement et la laver, pratique vu que je ne les utilisait que en déplacement!!!! (j’ai du la laver dans le lavabo d’un resto!!!) avec les lavables ça ne m’est jamais arrivé! depuis même en déplacement elle est en lavables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.