Bonheur…

Entre nous, je ne sais pas si un jour je serai remplie de bonheur, parce que j’ai tendance à en vouloir plus, à vouloir des choses qui ne peuvent être…
J’ai fait des choix, j’ai subi des choix et j’ai fait subir aussi mes choix… La vie est bien compliquée n’est-ce pas? Enfin, on se la complique aussi.
Qu’elle idée de vouloir écouter son coeur et de vouloir faire ce que l’on veut aussi ! Parfois on ne peut pas. Parfois on a aussi entre les mains ce bonheur qui attend juste de jaillir dans notre vie, mais trop aveugle à regarder le passé, à vouloir rattraper quelque chose qui est déjà bien loin.
Demain c’est loin, mais hier doit aussi l’être!
Je vais tenter, essayer d’être heureuse… Je ne dis pas que cela sera simple, je ne l’ai pas été souvent, je ne l’ai pas accepté souvent. Mais j’ai des gens bien qui m’entourent, en silence ou non.
Ne pas être seule dans cette tentative de respirer la joie de vivre, de laisser les rancunes loin derrière, d’effacer les « dettes » morales (pas vraiment dur au final, je pardonne très rapidement même lorsque je suis prise pour une pigeonne (ouai un aigle ça fait trop peur…)

**Je me livre un peu là, mais j’ai besoin de l’écrire, et c est un peu le but de mon blog, d’écrire…**

L’amitié, mot qui est assez dur… Les « amis » vont et viennent… Furent-ils des amis au final? Est-ce que je l’ai été assez correctement? Je ne sais plus ce que cela signifie.
J’accepte juste que les gens viennent dans ma vie, mais pas mal de mal à les laisser partir si je les aime (on peut aimer d’amitié hein!) mais je ne force personne, jamais. Je subis, je suis triste, j’en pleure, je me relève et essaye de comprendre ce que j’ai foiré, ce qu’il ne faut pas refaire… Parfois je comprends, d’autres fois pas du tout (répondre présente pour les gens, se faire presque jeter comme de la merde… Je ne pige pas ce que j’ai mal fait… Ou alors il ne faut pas être présent??)…

**Et tu veux pas arrêter d’écrire un peu? tu saoules**

Il y a toi, et toi, vous, et eux que j’aimerai voir, revoir… Avec qui j’aimerai déguster un café, un gin tonic, un get 27 et même un rhum ( non je ne suis pas alcooli*hips*que!), avec qui je veux passer l’aprem en cuisine et faire des délicieuses recette vegan, avec qui je veux me promener sur le sable, respirer cet air relaxant…

Toi avec qui j’aimerai refaire le monde, en riant, en pleurant de rire, en critiquant l’humain et son désespoir profond. Tenter de vouloir le changer, mais n’être que ce que nous sommes, c’est à dire très peu de choses au final.

Toi avec qui j’aimerai discuter de tout, de rien, de ces silences qui veulent tout dire. On se comprend, pas besoin de plus.

Toi avec qui je pourrai courir, apprendre à gérer ma respiration, pleurer de douleurs et finalement en rire plus tard.

Toi avec qui on se remémorerait nos moments partagés lors de notre jeunesse, quelques délires que l’on a fait ensemble. Tu me raconteras des choses que j’ai oubliées, qui peut être reviendront dans cette mémoire absente que mon cerveau se régale de posséder !!!

Toi, vous, eux, lui, elle, vous êtes mes gens, que j’ai rencontré ou non. Vous êtes ce petit souffle qui me permet de ne pas sombrer dans la folie isolante… MERCI !!

**Ouai enfin n’oublie pas que tu n’es pas seule dans ta tête**

Et vous, ma vie, mes enfants, mon homme…

Vous qui me poussez à bout, mais qui avez des mots si adorables, des gestes si tendres…

Mes enfants, mes prunelles, mes amours ! J’aimerai vous donner le meilleur de moi (ça… Vraiment dur) afin que vous ayez confiance en vous, en l’être humain malgré tout. Que vous vous battiez pour vivre et non pas survivre. MAIS surtout que vous connaissiez le BONHEUR, que vous arriviez à cela. Et là j’aurai réussi!!

Toi, mon homme, qui me supporte, qui est encore là malgré tout. Je vais tenter, essayer de vivre « nous », de me battre pour sourire à la vie. MERCI!

Mais je ne promets rien. Je ne suis pas une bonne amie, pas une bonne mère (sans être mauvaise), pas une bonne « chérie »… Peut-être que je serai un peu mieux au fil des années… Peut-être que je réussirai à sourire , à faire battre ce coeur…

A vous tous, merci d’être là, d’avoir été… Il y a des mots qui font pousser des ailes malgré les doutes. Il y a des paroles qui écorchent pour mieux cicatriser…
Il y a ces paroles à tenir, ces pari à relever qu’il faut tenir pour le bien de tous, enfin je crois…

**oh bordel (oups) tu t’égares Dude là !!!**

Laquelle de moi écrit? L’ado qui essaye de grandir sans faire sa crise…

Voilà, encore un billet qui n’a aucun sens surement pour TOI, mais peut-être qu’il en aura pour certains…

Soyons heureu-x-ses en attendant le bonheur !

(Visited 19 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.