[MIAM] Bledina, je redécouvre 10 ans après, en me plongeant dans un pot

Blédina m’a conviée à leur première présentation sur les petits pots. J’étais décidée, depuis ma grossesse de Louloute à faire du maison, pas comme avec Poupey qui fut élevée avec du Blédina et autre en bleu et blanc… Je le suis toujours d’ailleurs ( elle a mangé du maison, il y aura un article dessus :p) mais je suis curieuse, et le fait que Blédina ait changé de formule m’a attirée.

Je débarque donc accompagnée de mon binôme LadyButterfly devant un « potager »

bledina

ça donne envie de faire son marché ^^

Bon rentrons dans le sujet, avant de rentrer dans un pot!

Blédina a su écouter les mamans ( comme moi, mais à qui je n’avais pas parlé à l’époque) qui se demandaient pourquoi autant de choses dans un petit pot, nous à la maison nous ne mettons pas tout cela… pourquoi le goût est si… chimique, cramé, j’en passe… pourquoi la texture est telle si lisse?? Tant de questions.. ( Souvenez vous, le gout des petits pots était loin de nous plaire ( les salés je parle^^ je t’ai repérée gourmande, tu manges discrètement les compotes pommes-bananes, moi aussi 😀 ), je me demandais comment Poupey pouvait manger cela ( bon moi même l’odeur me rebutait…)

Et puis Blédina a donc changer la donne, pour  45 recettes ( 13 légumes, 16 légumes-viande ou poisson, et 16 fruits), l’essentiel et pis c’est tout! Plus de matières laitières, ça c est génial pour les IPLV ( Intolérant aux Protéines de Lait de Vache) , fini les colorants et conservateurs,ni d’amidon transformé de maïs, ni farine de graine de caroube. Pour épaissir les purées, seuls la pomme-de-terre, le riz, les pâtes et la pomme seront présents (pas tous en même temps :p)

crédit photo : http://www.feminelles.com

Le mode de conservation alors?? si plus de conservateurs chimiques?? Tout simplement comme les confitures de nos grands-mères ( vous savez, on verse le contenant ( purée, confiture, sirop…) bouillant dans le pot ( à température égale), on ferme avec le couvercle, on laisse refroidir…  Les pots deviendront hermétiques et se conservent très longtemps 😉 ) Si c’est pas comme à la maison 😉

Donc, cuisson vapeur, mise en « bouillie », et stérilisation / conservation à l’ancienne. Moi je dis OK mais le goût??

Claire et Thierry Fichet, chef cuisinier de Blédina

Ah, j’ai pu goûté ( Poupey aussi au salon Baby d’ailleurs, et a apprécié, oui oui Poupey !), avec la différence d’avant ( tu sais la texture lisse, l’odeur beurk et le goût bahhhh??) et après ( texture légèrement granuleuse, comme à la maison, odeur alléchante, goût du fait maison)

avant à gauche, après à droite

Le contenu type d’un pot :

entre nous, j’aurai mis beaucoup plus de viande et de pomme-de-terre!!!! Mais les nutritionnistes sont là pour ça :p

Bref, Louloute ne dit pas non, premier test Blédina en revenant de l’Ariège, la flemme, rien à manger, ça m’a sauvé la vie lol

Bon entre nous, elle mange de tout :p

Conclusion, Blédina a gagner mon coeur, en avoir dans le placard au cas où… j’aurai pas préparé à manger, on serait de sortie…  avec plaisir!

Merci à l’équipe Blédina pour cette découverte et ce changement!
Merci à Leslie aussi !

(Visited 99 times, 1 visits today)

2 réflexions sur “[MIAM] Bledina, je redécouvre 10 ans après, en me plongeant dans un pot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.